CLAD

Toutes les publications

Ouvrages

2014,  BIAGUI Noël Bernard, QUINT Nicolas et NUNEZ Joseph Jean François,  Antoine de Saint Exupery, Rey siñu : colonadora na kriyol di Sicor (Kasamansa, Senegal), Allemagne : Edition Tintenfass, 96 p. ISBN : 978-3-943052-74-9.

Rey sinu(PDF à télécharger)

2013, BIAGUI Noël Bernard, Le Gúbaher (Parler De Djibonker). Éléments de description linguistique : Phonologie, classification nominale et expression du défini des noms, Paris : L'Harmattan, ISBN : 978-2-336-29053-9, 168 pages

Articles

2013a, BIAGUI Noël Bernard BIAGUI et QUINT Nicolas «Casamancese Creole language structure dataset», in: Atlas of Pidgin and Creole Language Structures Online (dir. Susanne Michaelis & al., Eds. The Atlas of Pidgin & Creole Language Structures. Oxford / Leipzig: Oxford University Press (paper version) / Leipzig: Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology (online version).

2013b, BIAGUI Noël Bernard et QUINT Nicolas, «Casamancese Creole», in: The Survey of Pidgin and Creole Languages, Volume II: French-based, Portuguese-based and Spanish-based languages (dir. Susanne MICHAELIS & Philippe MAURER & Martin HASPELMATH & Magnus HUBER), Oxford: Oxford University Press, p. 40-49.   Biagui Survey(PDF à télécharger)

 

Mot du Directeur

Je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue sur notre site internet au nom de l’ensemble des personnels du CLAD. Notre centre fait partie des principales institutions de recherche de l’Université Cheikh Anta Anta Diop de Dakar.

Le CLAD capitalise aujourd’hui un demi-siècle d’existence, marqué par des recherches fondamentales en linguistique dont les résultats s’appliquent à la didactique des langues et à l’aménagement linguistique en vue de contribuer à faciliter l’enseignement et la promotion des langues parlées au Sénégal.

Dans l’avenir, le CLAD souhaite travailler davantage à laconstitution de bases de données terminologiques et textuelles multilingues en langues nationales en vue de disposer de ressources linguistiques indispensables à :

  • l’élaboration de dictionnaires électroniques et de correcteurs orthographiques pour les langues nationales;
  • l’aménagement du corpus des langues nationales pour faciliter davantage le transfert des connaissances scientifiques et techniques du monde moderne dans lesdites langues.

Nous espérons que ce site internet va impulser davantage la visibilité du CLAD, faciliter l’accès aux résultats de recherche de l’Institut, favoriser les échanges d’informations avec l’ensemble de la communauté scientifique nationale et internationale et répondre peut-être ainsi à vos attentes respectives. En tout état de cause, nous nous engageons à poursuivre notre mission quotidienne dont l’une des composantes essentielles est l’exploration et la valorisation de notre patrimoine linguistique et culturel. Vos remarques, suggestions et contributions fructueuses nous aideront certainement à atteindre ces objectifs.

                                                                                                                               Chérif MBODJ

                                                                                                                          Directeur du CLAD

                                                                                                                         Email : clad(at)ucad.sn

Historique

Le CLAD a été créé en 1964 , en tant qu’institut d’université.

L’idée de cette création est née à la suite  d’un congrès de linguistes africanistes tenu en juin 1963 à Fourah Bay College en Sierra Leone.Ce congrès avait émis le vœu que soient créés en Afrique deux centres de recherches en linguistique appliquée, l’un à Dakar pour l’Afrique francophone, l’autre à Ibadan pour l’Afrique anglophone.

Le CLAD  était alors, constitué d'une équipe réduite de chercheurs préoccupés d'améliorer l'enseignement du français au Sénégal en l'adaptant aux réalités socioculturelles et aux choix issus de la nouvelle situation politique née de l'indépendance. Mais le centre fut très vite amené à élargir son champ de recherches. Les problèmes liés à l'enseignement du français étaient de nature à susciter de nouvelles  et indispensables directions de travail.

Ainsi furent créées, au fur et à mesure des besoins, les sections d'anglais, des langues nationales et du Collectif de Recherche sur l'Enseignement des Langues Nationales au Sénégal (CRELANS), ainsi que la Radio Scolaire.

    Aujourd'hui, le CLAD se fixe comme objectif de développer, avec les organismes existants, des recherches dans le domaine des langues actuellement parlées en Afrique et appliquer le résultat de ces recherches à la pédagogie des langues vivantes (tout particulièrement en vue de faciliter l’enseignement des langues de communication internationale en Afrique).  

Sa vocation est linguistique et pédagogique, spécialisé dans le domaine de l’application de la recherche fondamentale en linguistique à l’étude, à l’enseignement et à la promotion des langues en contact au Sénégal. Il assure la conception, l’expérimentation et l’élaboration de manuels et de matériaux didactiques.

Le CLAD est ainsi chargé d’appliquer les principes du Sénégal en matière de politique linguistique :
• étude et enseignement méthodiques des langues en présence
• étudier et promouvoir les langues nationales.


Le CLAD exerce ses missions à travers des programmes pluriannuels dans les domaines de la linguistique, de la sociolinguistique, de la didactique des langues et de la terminologie. Ces programmes sont ouverts à des compétences extérieures.

Les activités de recherche et de formation portent sur les langues suivantes : français, anglais, wolof, pulaar, sereer, manding, joola, safeen, créole à base portugaise et balante.

 

Administration

Le Centre de Linguistique Appliquée de Dakar (C.L.A.D) est un institut d’université. Il a été créé en 1964 et institutionnalisé par le décret n° 66-070 du 27 janvier 1966.

Le Directeur, nommé par le Recteur, sur proposition du Conseil d’Administration de l’Institut dont il est lui-même le président, dirige le CLAD.

Il est assisté :

- d’un Secrétaire d’Administration, chargé des services administratif et financier

- de 4 chercheurs assurant la coordination des programmes de recherche

- des responsables respectifs du service de documentation et de la cellule informatique.

Le Directeur est obligatoirement choisi parmi le personnel enseignant de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. 

Vous êtes ici : Accueil